La ruse du vieux coq

Un bon gros paysan a acheté un tout nouveau coq, trouvant le sien trop vieux pour « satisfaire » toutes ses poules.

Alors quand le jeune coq arrive dans la basse-cour, le vieux coq vient le trouver et lui dit :
– Salut jeunot, voilà tu sais que j’approche de la fin, alors si tu veux, tu pourrais me laisser quelques poules…

Le jeune coq stupéfié, lui répond :
– Ah non ! Tu as fait ton temps pépé, maintenant c’est mon tour, je prends toutes les poules…

Mais le vieux coq, malin, lui propose un marché :
– Alors faisons une course : le premier arrivé à la clôture, là-bas aura toutes les poules mais tu me laisses quand même un mètre d’avance, ok ?

Le jeune coq, costaud, en pleine forme, comparé au vieux coq, qui a du mal à se tenir sur ses pattes, répond :
– OK, papy, pas de problème, hé hé hé…
Le jeune coq est persuadé de ne faire qu’une bouchée du vieux !

La course commence…

Le paysan voit son jeune coq courir après le vieux coq, s’empresse de saisir son fusil, et mitraille le jeune coq en gueulant :
– Putain, ça fait le cinquième coq que j’achète, c’est le cinquième coq pédé !

Une réflexion sur « La ruse du vieux coq »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.