La police russe et les portraits de Brejnev

Du temps de Brejnev, en URSS, deux droujenic (policiers) font leur ronde dans les rues de Moscou. Ils traversent de petites rues mal famées, sur les murs desquelles on peut voir collées de petits portraits (format A4) du camarade secrétaire général. Chemin faisant, ils parcourent des rues mieux tenues, où ils contemplent des portraits plus importants (format A3). Dans la rue principale, ils passent devant de grands panneaux, de la taille d’une affiche publicitaire impérialiste.

Sur la Place Rouge enfin, ils se retrouvent à contempler un portrait géant de Léonid…

L’un des policiers dit alors :
– Qu’est-ce-que tu en penses de tout ça ?

Prudent, l’autre se contente de rétorquer :
– Ben… comme toi !
– Dans ce cas, je t’arrête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.