La fortune vient en pigeonnant


– Nous allons faire fortune, dit un homme à ses associés. Voilà, il suffit d’installer, dans la ville, une dizaine d’appareils pour laver automatiquement sa voiture. – Encore faudrait-il que les automobilistes aient l’idée de les utiliser.
– J’y ai pensé. C’est pourquoi, parallèlement, je prévois de créer un élevage d’un millier de pigeons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.