La femme névrosée de l’industriel Belge

C’est un riche industriel belge qui racontait à un de ses amis :
« Ma femme commence à être vraiment névrosée. En ce moment, elle fait une fixation sur ses manteaux de fourrure : elle a peur qu’on les lui vole. C’en est arrivé au point que l’autre jour, quand je suis rentré dans l’après-midi à la maison, j’ai vu qu’elle avait loué les services d’un gars pour les lui garder à domicile ! Et rends-toi compte, elle oblige ce pauvre gars à rester debout tout nu dans la garde-robe ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.