La femme (la rose et le diamant)

Et quand, ton cœur s’ouvrant
De tes mille flammes
Ton parfum m’enivrant
J’ai réchauffé ma vie De ton corps de satin
Dans ton cœur de cristal
J’ai réjoui mes mains
J’ai pu voir mon âme
Et compris le bonheur
En criant mon envie
De cueillir cette fleur
De prendre ton étoile
Femme au corps de rose
Cristalline éclose

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.