La blessure anglaise


Un ouvrier qui vient de se blesser va, sur les conseils du chef de chantier, à la pharmacie :
– Faites-moi une piqûre antibritannique !
– Vous voulez dire antitétanique ?
– Non… je me suis blessé avec une clef anglaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.