J’ai tué ma femme avec un marteau

Le juge au prévenu :
– Le 25 juillet dernier, vous avez tué votre femme avec un marteau … Le reconnaissez-vous ?
– Oui, je l’avoue et j’ai fait croire qu’elle était partie en vacances !

Un homme dans la salle se lève et ne peut retenir ses cris :
– Enfoiré, salaud, fils de … !
– Silence ou je …
Le juge n’eut pas besoin de terminer sa phrase : l’homme s’est déjà calmé.

Le juge reprend l’interrogatoire :
– Le 9 septembre, vous avez tué votre belle-mère avec un marteau. Reconnaissez-vous les faits ?
– Oui, je l’avoue … avec un marteau.

A ce moment-là, la même scène se reproduit, avec le même homme :
– Enfoiré, salaud, fils de … !

Le juge ordonne son expulsion mais, par pure curiosité, il lui demanda :
– Puis-je savoir qui vous êtes pour vous exciter de la sorte ?
– Oui, Monsieur le juge … Je suis son voisin de pallier et, chaque fois que j’ai demandé à cet enfoiré de salaud de fils de … de me prêter un marteau, il a toujours prétendu ne pas en avoir !

Un homme tue sa femme avec un marteau
J’ai tué ma femme avec un marteau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.