Gorbatchev, Tchatcher et les travailleurs anglais


Ça se passe du temps de la perestroïka.

Mikhail Gorbachev est en visite au Royaume-Uni. C’est Maggie, la dame de fer qui lui fait visiter une usine. Il est 9 heures du matin et les ouvriers commencent tout juste à entrer dans le bâtiment.

Gorby :
« Que font ces gens ? »

Maggie :
« Eh bien ils commencent à travailler ! »

Gorby :
« AAAARRggghhh ! Mais chez nous, en URSS, on commence le travail à 5 heures du matin ! » Puis ils continuent la visite de l’usine. Vers 10 h 30, une sonnerie retentit et les ouvriers quittent leur poste de travail.

Gorby :
« Où vont-ils ? »

Maggie :
« Oh, c’est la pause du matin. Ils ont une pause de 20 minutes. »

Gorby :
« AAAArrrggghhhh ! Chez nous en URSS, il n ‘y a pas de pause le matin. »

A midi, Maggie et Gorby qui sont encore dans l’usine entendent à nouveau la sirène de l’usine, et les ouvriers quittent à nouveau leur poste de travail.

Gorby :
« Et où vont-ils maintenant ? »

Maggie :
« Eh bien, ils vont déjeuner. Ils ont une heure de pause déjeuner. »

Gorby :
« AAAArrrggghhhh ! Une heure ?!. En URSS, il n’y a que 15 minutes pour ça ! »

A 14 h 15 précises la sirène résonne à nouveau, et les employés quittent leurs postes encore une fois..

Gorby :
« AAAArrrggghhhh ! C’est pas vrai, pas encore une pause ? »

Maggie :
« Eh oui… Ils ont 20 minutes de pause l’après-midi ! »

A 16 h 30, la sirène siffle encore et tout s’arrête dans l’usine.

Gorby :
« AAAArrrggghhhh ! C’est pas vrai, pas encore une pause ? »

Maggie :
« Non, cette fois-ci c’est pour signaler la fin du travail. »

Gorby :
« En URSS, le travail commence à 5 heures du matin, aucune pause, 10 minutes pour manger, aucune pause. Pourquoi ne les faites-vous pas travailler plus ? »

Maggie :
« Oh, mais on ne peut pas faire ça ! »

Gorby :
« Et pourquoi pas ? »

Maggie :
« Mais parce qu’ils sont tous communistes ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.