Constat

Nos erreurs du passé
Qui t’ont traumatisé
Je les paye aujourd’hui
Dans l’enfer de l’ennui Tu es une femme mère
Et je suis solitaire
Je ne peux qu’attendre
Et ma main te tendre

Si nos deux coeurs sont purs
Pour un passé si dur
L’avenir est ardu
Et le temps nous est dû

Je suis parfois amer
De ne pas être père
Tout le temps est à moi
Tu n’en as pas à toi

Quand je te vois souffrir
La distance est le pire
Moi je voudrais t’aider
Par mon temps évidé

Mais je comprends tes peurs
Et voudrais ton bonheur
Je serais patience
Jusqu’à ta confiance

Il te faut des preuves
C’est là mon épreuve
Mais que le temps est long
Pour un futur si bon

Malgré tous nos combats
Le bonheur n’est pas là
Est-ce l’injustice
D’un monde de vices

N’avons-nous tant vécu
Que pour être vaincu
En nous je veux croire
En notre victoire

Je verrais ta souffrance
Comprendrais ta prudence
Je serais pointillé
D’un bonheur oublié

J’attends que tu me fasses
Dans ta vie une place
Car dans la vie je crois
Qu’il y a « toi et moi »

Tu as su être forte
Et protéger ta porte
Il te faudra l’ouvrir
A la joie au plaisir

Toi tu as l’habitude
De cette solitude
C’est le prix à payer
Pour ne jamais plier

Cette vie n’est que guerres
Et moi je n’y crois guère
Je crois encore qu’à deux
Est le futur heureux

Je veux que tu regardes
Tout l’espoir que je garde
Ce qu’il y a dans mes yeux
Ne sera jamais vieux

J’ai attendu longtemps
Et aujourd’hui j’attends
Mais je veux toujours croire
Toujours garder espoir

Oublier les tortures
Et le temps que j’endure
Et malgré les supplices
Malgré les injustices

Je ne veux pas partir
Sans t’avoir revu rire
Je ne veux pas mourir
Sans croire en l’avenir

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.