C’est si triste d’être infidèle

Deux copains se racontent leurs vacances. L’un d’eux dit :
– Le plus formidable, ça a été le retour.
– Ah bon ! Raconte !
– J’avais pris le train à Marseille. Une superbe femme est venue s’asseoir à côté de moi. Une demi-heure plus tard, nous dînions ensemble, on a sympathisé, et ensuite on est allé s’isoler dans un compartiment vide.
– Ouaouh ! Ensuite ??
– Elle s’est déshabillée. Ravissante ! Mon vieux ravissante ! Un corps…Des seins ! On a fait l’amour comme des dieux ! Et voilà qu’après, elle se met à sangloter : « Quand je pense que j’ai un mari formidable, qui m’aime, qui m’est fidèle, et moi qui couche avec un inconnu, je suis odieuse. Mais quelle conne je fais ! Qu’est-ce que je regrette ! ». Hé ben tu me croiras si tu veux, mais c’était tellement émouvant. J’en ai chialé aussi …

L’autre pensif :
– Tu parles d’une histoire ! Qu’est ce qui s’est passé ensuite ?
– Après ? Jusqu’à Paris, on a baisé, pleuré, baisé, pleuré, baisé, pleuré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.