Vendre sa femme belge à Ryad


Un couple de touristes belges est en train de visiter Ryad lorsqu’un vendeur de bibelot du cru s’approche d’eux. S’adressant à l’homme il demande :
– European ? English ? German ? French ? Le mari répond :
– Belge une fois.

Voyant les cheveux blonds de la femme et sa peau blanche, l’Arabe reprend :
– Toi Belge aussi ?

La femme prend alors la parole :
– Oui, moi aussi Belge.

Le marchand s’adresse alors à l’homme :
– C’est ta femme ?

Le mari :
– Oui.

Le marchand :
– Je t’en offre 50 chameaux…

Un peu abasourdi, le mari reste coi pendant une bonne minute. Puis finalement il répond :
– Elle n’est pas à vendre.

Là dessus, le vendeur s’en va. A ce moment, la femme s’en prend à son mari :
– Dis-moi, tu peux m’expliquer pourquoi tu as mis tant de temps à lui répondre que je n’étais pas à vendre ? Tu voulais m’humilier ou quoi ?
– Non pas du tout, répond le mari, je tentais simplement de me figurer ce que ça faisait de rentrer à la maison avec 50 chameaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.