Une amie comme ma belle-mère


Alors que les invités de la noce sortent de l’église où vient d’être célébrée la cérémonie, la mère de la mariée prend son gendre dans ses bras et lui dit :
– Mon cher, vous avez désormais en moi plus qu’une belle-mère : une amie. A son tour, le père de la mariée embrasse son gendre :
– Et vous savez, lui glisse-t-il à l’oreille, avec des amis comme elle, vous n’avez plus besoin d’ennemis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.