Un soupçon d’augmentation


– Ça marche, ma chérie, votre travail au bureau ? s’inquiète une belle-mère.
– Très bien.
– Votre patron est gentil ? – Très gentil. Tenez, hier, il voulait absolument m’augmenter mais j’ai refusé.
– Et pourquoi donc ?
– Ça aurait fait ma septième augmentation depuis le début du mois, votre fils aurait pu avoir des soupçons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.