Un poète dans l’âme

Un jeune homme entre chez la fleuriste et commande un bouquet de roses rouges. Lorsque le bouquet est préparé, la commerçante lui demande s’il y a quelque chose de spécial à noter sur la carte et le jeune homme à ce moment lui dicte quelques mots.

Un peu plus tard, le gars se retrouve devant la porte de sa dulcinée le bouquet à la main. La fille le laisse rentrer, et prend les roses.
« C’est une touchante attention », lui dit-elle. Puis, voyant le mot, elle lit à haute voix :
« Voici des roses, ô ma douce
Aussi belles que ta frimousse
Pour te dire ma jolie fleur
Quel le vœu de mon cœur
C’est mon rêve Marie-Lise
Il faut que je te bise. »

Alors la fille sourit d’un air narquois et dit :
« Dommage que je ne m’appelle pas Marie-Thérèse… »

Et le gars lui répond :
« Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas pour rien que je m’appelle Hercule ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.