Un maigre bien précieux

Pour la première fois de sa vie, Marcel l’agriculteur peut partir en vacances. Il s’en fut voir Salomon, son meilleur ami, et lui tient à peu près ce langage :
– Ecoute Salomon, c’est la première fois de ma vie que je peux partir en vacances. Pour les vaches, je les ai confiées à Martin. Mais j’ai encore un truc précieux et j’ai pas confiance dans les banques. Si je te le confie, tu me promets d’y veiller comme la prunelle de tes yeux ?
– Pas de problème Marcel, mais c’est quoi ?
– C’est ce petit coffret. Et il tend à Salomon un petit coffret, de la taille d’une boîte à cigares.
– Tu peux partir tranquille, et passe de bonnes vacances !

Mais le Salomon, en cette période de sa vie, il crève de faim. Au bout d’une semaine, il ouvre le coffret et là, oh surprise ! c’est un Christ en or massif de bonne taille. Salomon se dit que c’est vraiment trop con de mourir de faim à coté d’un Christ en or massif. Il sort son canif, découpe un petit copeau, va le vendre au bijoutier et s’achète à manger pour la semaine.

Au bout d’une semaine, il a toujours aussi faim. N’y tenant plus, il découpe un autre copeau à un autre endroit, va le vendre, et s’achète à manger.

Et le Marcel rentre de vacances. Il file chez le Salomon lui demander son coffret.
– Tu n’as pas perdu mon coffret, Salomon ?
– Non Marcel, le voila. Marcel ouvre le coffret, regarde le christ et dit, mi surpris, mi étonné :
– Il a pas maigri ?
– Ecoute Marcel, tu m’as demandé de le garder, pas de le nourrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.