Un chien bien dressé

Un banlieusard vient trouver un de ses voisins :
– Monsieur, lui dit-il, votre chien ne peut pas sentir ma belle-mère. Voilà déjà la troisième fois qu’il la mord.
– Je suis désolé, répond l’autre. J’espère que vous n’allez pas me faire un procès.
– Un procès ? Mais vous êtes fou. Au contraire, je voulais vous demander si vous accepteriez de me vendre cette brave bête ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.