Un baiser pas volé…


Une très jolie jeune femme demande à un marchand de tissus le prix d’une certaine étoffe. Avec un clin d’œil égrillard, il lui répond :
– Un baiser, le mètre.
– Mettez-m’en dix mètres, fait la cliente, et empaquetez-les moi. Demain matin, mon mari passera prendre le paquet et vous réglera la note.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.