22 août 2019 – La greffe porcine

Bientôt des cœurs de porc seront transplantés chez l’humain.

dessin de Yelch sur l’utilisation de cœur de porcs pour les transplantations cardiaques
22 août 2019 – La greffe porcine

Journaliste : « Vous êtes le premier, comment vous sentez-vous ? »
Transplanté : « Grouik ! »
(caricature de transplanté cardiaque avec un cœur de porc)

14 juillet 2019 – Langue de P…

dessin humoristique de Zaïtchick sur la liberté de la presse et les éditorialistes vendus aux politiques
14 juillet 2019 – Langue de P…

Chirurgien : « Grande première médicale… Nos équipes sont parvenues à greffer la langue d’un éditorialiste sur le cul d’un ministre. Aucune réaction de rejet n’a été observée. Par contre, c’est compliqué pour passer les portes. »
(caricature de chirurgien politique)

29 juin 2019 – Silence, on ferme

BouFfoM-TV : Grande première médicale à Belfort : on annonce la greffe réussie d’un gilet jaune sur Jean-Luc Mélenchon. Pas de réaction de rejet.

dessin de Zaïtchick sur le déplacement de Jean-Luc Mélenchon à Belfort
29 juin 2019 – Silence, on ferme

En bref : L’État français poursuit la liquidation de l’industrie…
(Caricature de Jean-Luc Mélenchon)

La greffe de cerveau

Un patient gravement malade est à l’hôpital. La famille est réunie dans la salle d’attente. Un médecin entre, fatigué et dit, désolé :
– Je vous apporte de mauvaises nouvelles. L’unique chance de survie est une greffe de cerveau. C’est une opération expérimentale, très risquée et dont les frais seront totalement à votre charge.

La famille reste abasourdie. Un des membres demande :
– Combien coûte un cerveau ?
– Ça dépend, répond le médecin, 5000 euros pour un cerveau d’homme, 200 euros un cerveau de femme.

Alors un long moment de silence s’installe. Les hommes de la famille se retiennent de rire et évitent de regarder les femmes.

Un curieux ose quand même poser la question :
– Docteur, pourquoi une telle différence de prix ?

Le docteur sourit face à une telle question, puis répond :
– Les cerveaux de femme coûtent moins, car ce sont les seuls à avoir été utilisés…

Le métier du père

Un collégien raconte à ses parents :
– On a fait un essai, en classe, sur le thème : « Le métier de mon père ». Ça m’inspirait et je me suis dit que mon texte serait sûrement le meilleur et que la prof le lirait à haute voix devant toute la classe.
– Alors, dit la mère, tu as raconté comment ton père, un des plus grands chirurgiens de ce monde, a déjà réussi plus de vingt greffes du cœur ?
– Heu… non. Pour impressionner les copains, j’ai raconté qu’il conduisait une voiture de pompiers.