blague rabbin

La blague du sang juif

blague Saoudien, blague transfusion, blague sang, blague rabbin, blague cadeau, blague radinerie, blague Porsche, humour drôle

Un riche saoudien tombe malade et son état nécessite une transfusion sanguine. Son sang est extrêmement rare. Après de longues recherches, seul un juif de Jérusalem possède un sang compatible.

Le saoudien va le voir et lui demande de l’aide. Le juif demande l’avis de son rabbin, qui approuve, et finalement offre son sang au riche saoudien. Pour le remercier, le saoudien lui offre une Porsche et un chèque de 2 millions d’euros.

Deux ans plus tard, même problème pour le saoudien et le juif lui offre une seconde fois son sang.

Pour le remercier, le saoudien lui offre cette fois une Twingo.

Encore deux ans plus tard même situation, et à même cause, même effet, le saoudien lui offre un vélo.

Le juif va chez le rabbin et lui dit :
– Rabbin, je ne comprends pas, la première fois j’ai eu droit à une Porsche et un chèque puis une Twingo et cette fois seulement un vélo…

Le rabbin lui répond :
– Mon enfant, aurais-tu oublié que c’est ton sang qui coule dans ses veines maintenant ?

La confiture divine

humour, blague religion, blague juifs, blague tartines, blague confiture, blague rabbin, blague signe

Tous les matins depuis 30 ans, Sarah se fait une tartine de confiture au petit déjeuner, et tous les matins depuis 30 ans, la tartine tombe à terre côté confiture. Un jour, un miracle, la tartine tombe sur l’autre côté.

Bouleversée, elle se précipite chez le rabbin :
– Rabbi ! Est-ce Dieu qui me fait un signe ?
Ne sachant que penser, le rabbin demande un délai de 3 jours avant de lui répondre.

Il passe la première journée en prières afin que le Très Haut l’assiste dans sa tâche, il s’isole du reste du monde le second en une intense méditation et enfin, il fait appel le troisième jour à quelques-uns de ses plus éminents collègues.

Sarah revient chercher sa réponse le matin du quatrième jour :
– Alors Rabbi ? Dieu m’a-t-il adressé un signe ?
– Non ma fille, répond le vieux rabbin désolé, ce matin-là tu as mis la confiture du mauvais côté.

Publicité

La drôle d’arnaque du rabbin et du prêtre

Un prêtre dit à son copain rabbin :
– J’ai un truc pour manger gratuit !
– Super ! dis-moi comment tu fais ?
– Je vais au restaurant, assez tard, je commande entrée, plat de résistance, fromages, dessert, et ensuite je prends mon temps avec un café, un cognac et un bon cigare, et j’attends la fermeture. Comme je ne bouge pas, quand presque toutes les chaises sont déjà sur les tables, le garçon vient vers moi pour me demander s’il peut encaisser ; alors je lui réponds : mais j’ai déjà payé à votre collègue qui est parti ! Et le tour est joué !

Le rabbin :
– Génial ! on essaie demain ?
– Ok

Le lendemain les deux compères vont au restaurant : entrée, plat de résistance fromage etc… Le moment de la fermeture arrive, le garçon demande s’il peut encaisser, le prêtre lui répond :
– Désolé, mais on a déjà payé l’addition à votre collègue qui est parti…

Et le rabbin ajoute :
– Et puis d’ailleurs j’aimerais bien qu’on nous rende la monnaie !

Mourir par un rude hiver

Ça se passe en plein hiver, alors qu’il fait – 20° C dehors et que la neige recouvre tout le pays. Le vieux Simon Blumstein est à l’article de la mort. Dans un souffle, il demande à sa femme Rachel qui reste près de son lit de lui appeler un prêtre. Rachel s’étonne :
– Mais enfin Simon, pourquoi un prêtre ? Tu n’as plus toute ta tête…

Alors Simon lui répond :
– On va quand même pas déranger le rabbin avec un temps pareil ?

Pourquoi prier l’Eternel tous les jours

Moshé est pris d’un doute et s’en va voir son rabbin pour lui poser LA grande question qui vient de lui traverser l’esprit :
– Dis-moi grand rabbin, toi qui a la sagesse, pourquoi est-on obligé de prier l’Eternel tous les jours ?

Le rabbin lui répond :
– Ce qui est surtout très très important, c’est de prier la veille du jour de sa mort, Moshé.
– Mais grand rabbin, comment peut-on savoir quel jour on va mourir ?
– Eh bien, justement Moshé, justement…