Surtout ne pas blasphémer

Un curé en soutane est en train de disputer une partie de golf avec un gars normal. La balle est sur son tee, le gars arme son swing et ZIP, il tape dans la terre.

Le gars :
« AAAAR Bordel de nom de Dieu de merde ! Raté ! »

Le curé :
« Vous blasphémez mon fils !

Le gars :
« Oups ! Excusez-moi mon père. »

Le curé :
« Je vous pardonne, rejouez le coup… »

Le gars réarme son swing et BOP, à nouveau dans la terre

Le gars :
« YAAAK ! Putain de bordille de vérole de Jésus Christ! encore raté ! »

Le curé :
« Attention mon fils ! N’allez pas trop loin. La patience du Seigneur a des limites ! »

Le gars :
« Désolé mon père. ça m’a échappé ! Je ne recommencerai pas ! Juré ! »

Le curé :
« Il vaut mieux pour vous, pensez à votre salut… »

Le gars :
« Je ne pense qu’à ça mon père… »

Le gars swingue pour la troisième fois et TCHOP, dans la terre once again.

Le gars :
« EEEEk ! La putain d’enculerie de sa mère d’enfoiré de Bon Dieu ! Encore raté ! »

Et là, d’un seul coup d’un seul, le temps qui était ensoleillé devient tout noir, le tonnerre gronde…

Le gars :
« Que se passe-t-il donc mon père ? »

Le curé :
« Malheureux ! Je vous avais prévenu ! Vous avez attiré sur vous la foudre divine ! Je ne peux rien pour vous sauf prier pour votre âme. »

KRAK !!!! La foudre tombe en un éclair et …. pulvérise le curé qui se volatilise.

Et là Dieu dit :
« Sacrée chierie de saloperie de bordel de Dieu ! RATÉ ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.