Séduction épistolaire

L’art épistolaire ne se perd pas pour tout le monde. La fin de cette lettre en atteste. Écrite par un homme d’une quarantaine d’années, elle est adressée à une jeune fille de vingt ans qu’il courtise en vain depuis longtemps déjà. En voici la conclusion :
– Mademoiselle, décidez-vous de grâce. Vous me faites perdre les meilleures années de votre vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.