Se débarraser des importuns


– Moi, affirme une dame, j’ai trouvé un truc infaillible quand un représentant veut absolument s’introduire chez moi, pour me vendre un aspirateur ou une encyclopédie en vingt volumes dont je n’ai aucun besoin. Je lui dis :
« Entrez donc, cher Monsieur. Je serai ravie de vous écouter, pendant que vous me présenterez vos articles. C’est seulement au moment de vous régler la première de vos trente-six mensualités faciles que cela risque de se gâter. Voyez-vous, après avoir émis d’innombrables chèques sans provision, je suis interdite de chéquier. Et, comme argent liquide, je ne dispose que des billets de 100 euros que mon mari avait dissimulés sous une latte du plancher avant d’être condamné à quinze ans de réclusion pour émission de fausse monnaie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.