Saint-Pierre et le pédé


Au Paradis, ça dépend des jours et des arrivages, des fois, il y a une longue file d’attente. Un jour Saint-Pierre arrive et dit :
– Bon, pour accélérer les formalités d’inscription, je vais vous poser quelques questions ! Et pour commencer, vous allez me dire la profession que vous exerciez sur terre de votre vivant. Monsieur, là, vous faisiez quoi, par exemple ? – Moi ? J’étais boulanger !
– C’est très bien, boulanger. Je note. Et vous ?
– Moi, j’étais peintre en bâtiment.
– Et vous, vous faisiez quoi ?
– Moi j’étais représentant, représentant en tricots de corps. Ceux qui collent si bien à la poitrine que tu ne peux plus les arracher. Une fois que tu les as, tu meurs avec ! La preuve, regardez, j’ai toujours le mien…
– Ça va, monsieur, je vous en prie, pas la peine de vous déshabiller… Et vous, qu’est-ce que vous faisiez ?
– Ben voilà.., euh…
– Bon, écoutez, décidez-vous: on va pas y passer la journée ! Alors vous faisiez quoi, sur terre ?
– Ben j’étais pédé !
– C’est un métier, ça ?
– Ben oui, j’étais pédé.
– Ah bon, et vous ne faisiez rien d’autre dans la vie ? Non ? Bon, attendez une seconde, je vais me renseigner…

Saint Pierre entre dans le Paradis et demande à la foule :
– Excusez-moi d’interrompre la récré ! Pédé, ça correspond à quoi ? Qu’est-ce que c’est ?

Et là, il y a Vercingétorix qui s’avance et qui répond :
– Faites gaffe ! Faites gaffe, c’est encore un truc pour emmerder la gaule !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.