Quels cabots ces comédiens


– Je ne flirterai plus jamais avec un comédien, s’écrie une jeune fille, furieuse. J’en ai connu un, récemment, qui, à peine après m’avoir été présenté, avait entrepris de me mettre la main aux fesses. – Il fallait te rebiffer.
– Je l’ai fait mais tu ne connais pas ces cabots : les gifles, ils prennent ça pour des applaudissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.