Quels blagueurs ces paysans

C’est le printemps ! Les bourgeons débourrent et les oiseaux chantent. Le vieux père Baptiste rentre des champs, il arrive dans la chambre et crie sa femme :
– Allez maman, j’ai des fourmis dans le zigouigoui ! Fous-toi à poil…
– Mais qu’est-ce qu’il t’arrive, dit-elle alors tout étonnée ? Ça fait bien dix ans que tu ne m’as plus touchée.
– Réfléchis pas ! Allez hop maman ! Déshabille-toi je te dis ! Je peux plus tenir !… Ça y est ? T’as tout enlevé ? T’es bien toute nue ?
– Oui, répond la maman avec des trémolos dans la voix.
– Ha ! Ha ! Poisson d’avril ! répond Baptiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.