Quelle chance !

Joseph vient de trouver un fer à cheval quand il croise l’un de ses amis qui lui dit, en le voyant réjoui :
– Eh bien ! Joseph, je ne te croyais pas aussi superstitieux !
– Je ne le suis pas, répond Joseph, mais rends-toi compte, si je trouve encore trois fers et un cheval, finie la marche à pied !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.