Quand on est pompier…

Le comble du pompier : 1 ) Bûcher dur pour flamber au jeu.

2 ) Etre cocu et n’y voir que du feu

3 ) quitter son foyer tout feu tout flamme, prendre sa voiture, allumer les gaz, griller un feu et brûler un stop, se faire incendier par un flic présent, sur le feu de la colère lui répondre à brûle pourpoint, tout ça pour exploser de joie à l’idée de déclarer sa flamme à sa maîtresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.