Presque de la chance


Au PMU, un type raconte à un de ses amis :
– Samedi dernier, j’ai rêvé de cornichons, de jambon et de rosbif froid. Le lendemain dimanche, j’ai étudié de très près les chevaux engagés pour le tiercé mais aucun ne portait un de ces noms-là. En fin de compte, c’est un cheval qui s’appelait « Assiette anglaise » qui a gagné…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.