On n’est pas à l’abri du pire


Un jeune homme s’écrie, avec indignation :
– Je suis absolument écoeuré des moeurs actuelles. Hier soir, je m’étais rendu en autobus au domicile de ma fiancée. Quand je l’ai quittée, vers onze heures, son père m’a aimablement proposé de me reconduire chez moi en voiture. Et ce cochon-là n’a rien trouvé de mieux, comme nous traversions un petit bois désert, que de me faire le coup de la panne d’essence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.