Ne pas nourrir les visiteurs

Dans le parc du château de Thoiry, un lion, qui évolue comme les autres animaux en liberté, regarde quelques visiteurs, en sueur, entassés à six dans une minuscule voiture.
– Tu ne trouves pas, demande-t-il à sa compagne, que c’est une honte, pour le directeur du zoo, d’enfermer des humains dans des espaces aussi exigües ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.