Médecine et respect de la vie privée


Le médecin, dans sa salle d’attente bondée :
– Par mesure de respect pour la vie privée, nous n’appelons plus les patients par leur nom. Donc si le monsieur qui a des hémorroïdes veut bien se lever, c’est son tour…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.