Mangez, ceci est mon corps

C’est l’histoire d’un avion qui transportait entre autres une équipe de rugby et qui se crashe dans la cordillère des Andes.

Ils ne sont plus qu’une dizaine de survivants et attendent les secours avec impatience. Longtemps. Très longtemps. Malheureusement, au bout de 10 jours, aucun sauveteur à l’horizon.

C’est alors que le curé (et oui, il y avait un curé dans l’avion) prend la parole :
– Mes frères, voici dix jours que je mûris cette grave décision : Si nous ne mangeons pas, nous mourrons tous. Si par contre l’un de nous se sacrifie, les neuf autres pourront tenir et attendre l’arrivée des secours. Je serai celui qui se sacrifiera pour vous car si l’Eglise interdit le suicide, notre Seigneur Jésus a aussi dit « mangez, ceci est mon corps ». Mon geste sera un ultime geste de foi et d’amour…

Ce faisant, le curé empoigne le pistolet d’alarme trouvé dans la cabine de pilotage et le pointe sur sa tempe…

Et là un des gars dans l’assistance dit :
– Mon Père NON attendez !

Et il ajoute…
– Pas dans la cervelle s’il vous plaît, c’est ce que je préfère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.