Lois de Murphy : les spécifications

1 ) Les conditions ambiantes indiquées dans les spécifications sont toujours dépassées dans les conditions réelles d’utilisation.
2 ) Tout facteur de sécurité fondé sur l’expérience pratique se révèle toujours trop juste. 3 ) Les fiches de spécifications des constructeurs sont « rectifiées » par un facteur de 0.5 ou 2 selon le multiplicateur qui donne la valeur la plus optimiste. Pour les vendeurs, les coefficients s’étendent de 0.1 à 10.
4 ) Dans un instrument ou un dispositif comportant un certain nombre d’erreurs en plus ou en moins, l’erreur totale est égale à la somme de toutes les erreurs accumulées dans le même sens.
5 ) Dans toute estimation de prix, le coût de l’équipement dépasse les prévisions par un facteur de 3.
6 ) Au stade des spécifications, la loi de Murphy supplante la loi d’Ohm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.