Les idées de mon beau-père

Un jeune député déclara un jour à Edgar Faure :
– Mon beau-père, c’est quelqu’un dont j’embrasse plus volontiers la fille que les idées.

Et le vénérable mentor de la politique de lui répliquer avec son accent merveilleusement zozotant :
– Vous verrez, mon jeune ami, avec le temps, ce sera le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.