Un objecteur de conscience diplomate

Les perles : les futurs appelés du contingent

« Monsieur,
J’écris pour vous demander s’il serait possible de faire partie des objecteurs de conscience. En effet cette forme de service civil me conviendrai tout à fait. Sinon je m’oposer formellement à l’usage des armes d’autant plus que j’ai horreur des militaires, mieux vaut se servir de sa tête que de la gâchette. Si dans le monde on a besoins d’arme pour se sécuriser s’est grave, pourtant c’est le cas. Enfin afin de faire un pas de plus vers la Paix, je demande un service civil. Je serai reconnaissant que vous approuviez ma décisions. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.