Les gifles du psy

– Dans mon jeune temps, j’en ai reçu des gifles ! se rappelle un homme. Et cela parce que j’avais pris l’habitude de dire aux gens que je fréquentais : « Vous êtes un minable, un bon à rien, croulant sous les complexes ». Mais depuis que je me suis installé comme psychanalyste, les choses ont bien changé. Je continue de débiter les mêmes insanités mais, maintenant les gens à qui je les dis me paient, pour entendre cela, quatre-vingt-dix euros la demi-heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.