Les boulettes de Berlin

Du temps de la guerre froide, dans un restaurant de Berlin où pullulaient les espions, les contre-espions et les agents doubles, un client appela le garçon :
– Vous m’avez servi trois boulettes de viande hachée mais je n’arrive pas à couper la troisième.
– Normal, dit le garçon. La troisième, c’est le microphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.