Les accidents quasi domestiques

Un père écrit à son fils :
« Mon cher fils, j’ai lu quelque part dans un journal que la majorité des graves accidents arrivait à cinq kilomètres de la maison. Bonne nouvelle, nous déménageons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.