Le viol ou la mort


Une ménagère rentre, tout essoufflée, du marché :
– Chéri, dit-elle à son mari, c’est affreux ! Dans l’ascenseur, un voyou m’a menacée de son couteau et m’a dit : « Je te viole ou je te tue ».
– Mon dieu ! fait l’époux, bouleversé. Qu’as-tu fait ?
– Rassure-toi, chéri, je suis bien vivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.