Le TGV bovin

Dans un pré, une vache se morfond en se disant :
– À l’heure actuelle, tout va bien trop vite, il y a encore quelques années, on prenait le temps de regarder passer les trains. Maintenant, avec la vitesse du TGV, je me suis déplacé une lombaire et j’ai attrapé un torticolis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.