Le prix du coup de pied

Les perles : la justice

Différend conjugal. Une épouse battue par son mari demande 10.000 francs de dommages et intérêts pour un coup de pied aux fesses. L’avocat du mari violent s’indigne : « À 10.000 francs le coup de pied, je n’aurais pas besoin d’exercer mon métier ! » Pourquoi ? Vous travaillez pour moins cher ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.