Le portrait du futur gendre


Une châtelaine avait prié un artiste de peindre, d’après une photo d’identité, le portrait de son futur gendre.

Quand le tableau fut terminé, sa fille avait brisé ses fiançailles et la dame en concevait une grande amertume.
– Mais ça ne fait rien, dit-elle au peintre. Je le prends quand même. Il me servira de cible pour m’entraîner à tirer à la carabine dans le parc de mon château.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.