Le poète malade et son médecin

Alors, cher grand poète, demande le médecin à un de ses patients, qu’est-ce qui me vaut votre visite ? – Je souffre, explique l’émule de Victor Hugo, d’un mal venu de Naples qui rime avec « Belle Phyllis » et dont le sobriquet rime avec « Anatole ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.