Le plus vil des crimes

À l’issue d’un procès à scandale, l’avocat avait réussi à faire acquitter son client. A quelque temps de là, au cours d’une réception, une dame prit à part l’avocat et lui dit, indignée :
– Existe-t-il un crime assez vil, assez méprisable, assez révoltant pour que vous refusiez d’en défendre l’auteur ?
– Ça dépend, répondit l’autre imperturbable. Qu’est-ce que vous avez fait exactement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.