Le perroquet suisse

Un marin passe à la douane, cachant un perroquet dans son sac. Brusquement, le sac fait entendre :
– Coucou ! Coucou !

Devant l’étonnement du douanier, le marin explique rapidement :
– Cette fois, j’ai emporté une horloge suisse. Je n’ai pas réussi à la régler, comme vous le constatez…

Sorti de la zone portuaire, le marin s’exclame :
– Jacquot, tu n’as pas de certificat de santé, tu risquais l’euthanasie ! Pourquoi ne m’as-tu pas écouté et pourquoi ce « coucou » au lieu de « dring » ?

Le perroquet penaud :
– Dans ma forêt, il y a des coucous faciles à imiter, mais il n’y a pas de réveille-matin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.