Le patient alcoolique


Un médecin tente, avec beaucoup de ménagements, d’expliquer au malade venu le consulter, que la plupart de ses malaises sont dûs à l’absorption trop massive de boissons alcoolisées. – Vous n’allez tout de même pas me dire que je suis un ivrogne, proteste son patient.
– Pas du tout, fait le médecin, apaisant. Disons simplement, que si j’étais une bouteille de whisky, je n’aimerais pas me trouver une nuit en tête-à-tête avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.