Le livre de navigation

Un commandant de la Marine Nationale vient de mourir. Or, ce commandant était une célébrité car au cours de sa carrière, il était tombé dans une dizaine de tempêtes et chaque fois, il s’était isolé dans un coin de la passerelle, avait consulté un livre minuscule de la grosseur d’une boite d’allumettes et avait donné les ordres nécessaires pour sauver son bateau. Au cours de la veillée funèbre, son second désire récupérer le petit livre. Il s’approche du mort, glisse sa main dans la poche de sa vareuse et s’empare de l’ouvrage. Aussitôt fait, il prend congé et rentre chez lui. Là, confortablement installé et à l’abri des regards indiscrets, il ouvre le petit livre et lit :
– Tribord = droite. Bâbord = gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.