Le juif trompé

C’est un juif, marié depuis bien cinquante ans. Il a tout fêté, les noces d’or, de diamant, de platine, et un jour sa femme lui dit :
– Ecoute David, je ne sais pas ce qu’il y a ce soir, mais maintenant j’ai envie qu’on se dise la vérité. J’ai envie de tout te dire. Je ne veux plus te mentir, et il y a une chose qu’il faut que tu saches. – Ba ba ba, qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce tu m’fais ?
– Voilà, c’est à propos de notre fils… Il faut que je te dise la vérité, je ne peux pas te mentir plus longtemps.
– Quoi, notre fils ?
– Eh ben notre fils, ce n’est pas ton fils !
– C’est pas mon fils ? Qu’est-ce que tu me racontes là ? T’y es folle, ou quoi ?
– Non non, je ne suis pas folle. Rappelle-toi quand on avait notre magasin au Sentier. Tu te souviens ?
– Oui, je me souviens très bien !
– On avait un commis. Tu te souviens du commis qu’on avait ?
– Oui, je me souviens du commis qu’on avait !
– Il était blond, grand, costaud quoi ! Et alors voilà, je couchais avec lui, et notre fils, c’est le fils du commis.
– La misère ! C’est pas vrai ! Mais pourquoi il couchait avec toi, celui-là ? Lui qu’était beau comme tout, costaud, un vrai play-boy, pourquoi il couchait avec toi, que t’es si vilaine ? Parce que si je t’ai épousée, c’est pour ton argent, tu le sais bien ! Alors dis-moi pourquoi il couchait avec toi, celui-là ?
– Ben je lui donnais des sous…
– Quoi ?
– Oui, je lui donnais des sous !
– Et tu les prenais où, les sous ?
– Ben je les prenais dans la caisse…
– Putain, tu prenais des sous dans la caisse et tu dis que le fils il est pas à moi ? Arrête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.