Le juif et le jour du poisson

C’est l’histoire d’Abraham qui vient d’emménager dans une bourgade très catholique.

Et depuis qu’Abraham s’est installé à côté de l’église, tous les vendredi parmi les grenouilles de bénitier, c’est le branle-bas de combat parce que, au lieu de manger tout bonnement du poisson comme tout le monde, Abraham fait des steaks au barbecue dans son jardin.

Pas décidés à s’en laisser compter, les cathos du coin décident de convertir le juif au catholicisme. C’est dur, mais finalement, à force de menaces et de supplications, ils réussissent ; ils emmènent Abraham chez le curé qui lui balance quelques gouttes d’eau bénite sur le crâne et qui psalmodie :
« Tu es né juif
Tu as été élevé comme un juif
Tu es maintenant un catholique. »

À la fin de la cérémonie, c’est la liesse parmi les cathos. Ils pensent :
« Enfin ! Nous n’aurons plus à respirer ces odeurs de viande grillée le jour du poisson ! »

Mais le vendredi suivant, l’odeur du barbecue et de la viande grillée flotte dans tout le voisinage. Tous les cathos foncent directement chez Abraham pour lui rappeler à quel régime alimentaire il est censé souscrire le vendredi… Et ils le voient dans le jardin, en train d’arroser une entrecôte d’un peu d’eau et disant :
« Tu es né vache
Tu as été élevé comme une vache
Tu es maintenant du poisson. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.