Le fou du bar

– Dans le bar que je viens de quitter, un homme m’a dit : « Depuis huit jours, je suis enfin très heureux. J’avais un frère jumeau, un vaurien qui commettait toutes sortes de délits et me faisait condamner à sa place. Heureusement, je me suis vengé. Je suis mort la semaine dernière et c’est lui que j’ai fait enterrer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.